Contenu | Rechercher | Menus

Annonce

Ubuntu 16.04 LTS
Commandez vos DVD et clés USB Ubuntu-fr !

Pour en savoir un peu plus sur l'équipe du forum.

Appel à contributeurs pour la doc.

Si vous avez des soucis pour rester connecté, déconnectez-vous puis reconnectez-vous depuis ce lien en cochant la case
Me connecter automatiquement lors de mes prochaines visites.

#51 Le 02/06/2017, à 17:29

krodelabestiole

Re : Microsoft et le libre

Barnabé, en tant que réscapé-crypto-islamo-gauchiste-d'extrême-droite-parce-que-les-extrêmes-se-rejoignent j'ai 3 questions à te poser (c'est pour un sondage d'opinion à rendre à mon pote staline) :

- as-tu déjà entendu parler de la notion de "bien commun" ?
- quelle en serait ta définition succincte (en 3 mots, c'est juste pour nous donner une idée, on va pas y passer la nuit)
- est-ce que ce "bien commun" te semble souhaitable ?


Barnabé2 a écrit :

En économie, un problème important est de dégager de la croissance

puisque tu parles en nous accusant d'"idéologie", permets moi de te faire remarquer que l'idéologie est exactement là.
l'économie est une science (ou une activité humaine) neutre. elle ne prone rien et ne cherche rien à dégager. elle n'a pas de volonté propre.
au passage on remarquera aussi que de nombreux économistes prennent en compte le fait qu'une croissance infinie est matériellement impossible (et oui, c'est encore plus difficile à nier que le réchauffement climatique ou le darwinisme), et qu'il est donc urgent de remettre en question nos modèles sociaux (mais certes tu les entendras moins souvent que françois lenglet sur bfm tv). je peux te citer pour exemple les économistes atterrés.
mais bon, vu que ce sont des résidus de khmers rouges on devrait leurs retirer leurs permis d'exercer l'économie et les renvoyer à l'école, on est d'accord.

Hors ligne

#52 Le 02/06/2017, à 17:39

Sub0

Re : Microsoft et le libre

krodelabestiole a écrit :

Barnabé, en tant que réscapé-crypto-islamo-gauchiste-d'extrême-droite-parce-que-les-extrêmes-se-rejoignent j'ai 3 questions à te poser (c'est pour un sondage d'opinion à rendre à mon pote staline) :

- as-tu déjà entendu parler de la notion de "bien commun" ?
- quelle en serait ta définition succincte (en 3 mots, c'est juste pour nous donner une idée, on va pas y passer la nuit)
- est-ce que ce "bien commun" te semble souhaitable ?

lol lol

krodelabestiole a écrit :

l'économie est une science (ou une activité humaine) neutre. elle ne prone rien et ne cherche rien à dégager. elle n'a pas de volonté propre.

Argh !! hmm mais je dis rien, c’est juste une maladresse terminologique, parce que :

krodelabestiole a écrit :

au passage on remarquera aussi que de nombreux économistes prennent en compte le fait qu'une croissance infinie est matériellement impossible (et oui, c'est encore plus difficile à nier que le réchauffement climatique ou le darwinisme), et qu'il est donc urgent de remettre en question nos modèles sociaux (mais certes tu les entendras moins souvent que françois lenglet sur bfm tv). je peux te citer pour exemple les économistes atterrés.
mais bon, vu que ce sont des résidus de khmers rouges on devrait leurs retirer leurs permis d'exercer l'économie et les renvoyer à l'école, on est d'accord.

Merci wink

(mais dis jamais que c’est une science qui ne prone rien à ceux que tu cites)
(et lenglet est sur France 2, mtn, sur BFM c’est le marixien Nicolas Doze big_smile)

Nan, vous êtes tous des méchant rejettons de Yochai Benkler et ses common-based peer-production. Ce qu’ils sont gauchot d’extrême droite les juristes d'origines israelienne de Harvard de nos jours !!  Y'a plus de saisons !

Dernière modification par Sub0 (Le 02/06/2017, à 17:50)


Seule alternative au bépo acceptée = stylo/papier.

Hors ligne

#53 Le 02/06/2017, à 18:11

krodelabestiole

Re : Microsoft et le libre

argh désolé pour le crosspost, ta réponse d'avant vaut pas mal de cacahuètes !


Sub0 a écrit :

dis jamais que c’est une science qui ne prone rien à ceux que tu cites

hmm c'est intéressant... je suis vraiment pas spécialiste de la question effectivement.
j'aurais innocemment mis l'économie quelque part aux environs de la sociologie, avec des mathématiques et forcément un peu de science politique, le tout appliqué dans la pratique à l'étude des marchés et des capitaux.
mais en fait je crois que j'ai inventé un suffixe "logie" au terme... j'ai bien vu que c'était contredit par l'expression "faire des économies" mais j'ai décidé d'écarter cet aspect sémantique parce que j'ai pas trop foi en ce genre d'expression populaire.


wikipedia a écrit :

L’économie (du grec ancien οἰκονομία / oikonomía : « administration d'un foyer ») est une activité humaine qui consiste en la production, la distribution, l'échange et la consommation de biens et de services.

cette définition confirme bien que je me plante : l'"économie" n'est pas l'étude des organisations liées aux mouvements des biens, mais leurs organisation elle-même... j'ai bon ?

et du coup pour l'étude on parle de sciences économiques ?

Hors ligne

#54 Le 02/06/2017, à 18:33

Compte anonymisé

Re : Microsoft et le libre

Roschan a écrit :

Je ne vois pas de Linux orignal sur traceur ARM que j'ai dans la poche...
Juste un Linux avec 50000 trucs rajoutés à la va-que-je te pousse.

[ALERTE][BREAKING NEWS] Il semblerait qu'un noyau seul ne permette pas d'utiliser un matériel, ni comme téléphone ni comme serveur ni comme desktop ; selon certaines sources ce serait le cas avec littéralement tous les kernels existants.

Merci de nous informer jojo81, mais c'est pour ça qu'on parle de GNU/Linux. Un serveur avec Debian, c'est aussi "un Linux avec 50000 trucs rajoutés à la va-que-je te pousse", et je ne t'entends pas t'en plaindre. C'est d'ailleurs l'un des grands principes du développement logiciel : la modularité.


Ceci est un résumé de cet échange fructueux ...

Sinon, qui t'a dit que je plaignais de quelque chose ?

#55 Le 02/06/2017, à 18:38

Roschan

Re : Microsoft et le libre

personne et c'est d'ailleurs pour ça que ma phrase est négative

Hors ligne

#56 Le 02/06/2017, à 19:07

Barnabé2

Re : Microsoft et le libre

Vous ne sortirez jamais du système libéral, ja-mais, ça vous ennuie, mais c’est comme ça, vous pouvez essayer de vous sentir à côté ( le « libre », les coopératives ), ce n’est qu’une illusion, le marché vous rattrapera, vous pouvez rêver à un monde différent, pourquoi pas ? mais à votre âge c’est de l’utopie, je vous conseillerais bien un billet chez quelqu’un qui n’aime pas Windows au nord de la Corée, mais le climat n’est pas sain.

Alors, que faites vous chez Ubuntu ? dont le sponsor a récemment perdu patience avec le temps, face à des comportements tels que les vôtres, c’est bien aussi Arch, c’est sympa comme tout, et FreeBSD, mignon comme tout, vous serez entre vous, pas de contradicteur, en rang par deux et en silence, la belle vie quoi ! bon ça va pas être la foule comme chez Buntu, mais vaut mieux un petit chez soi n’est ce pas ?

Maintenant, pour les plus évolués, les plus tournés vers les autres, ceux qui acceptent l’idée qu’on puisse être bleu pâle ou rouge pâle, sans être dans la zone grise, vous pouvez rester chez Ubuntu, c’est beau pour du Linux, on s’y retrouve, ça s’installe bien, et tonton Windows va lui faire de la place chez lui, de la pub gratuite, qui l’eut cru ?


L’avenir devant lui Ubuntu, les autres je ne sais pas...

Dernière modification par Barnabé2 (Le 02/06/2017, à 19:07)


Ubuntu 16.04 LTS

Hors ligne

#57 Le 02/06/2017, à 19:09

Sub0

Re : Microsoft et le libre

Krodelabestiole :

Nan nan, c’est moi qui ai mal compris ou lu trop vite (ou qui pinaille) ! dsl

Dire « l'économie est une science neutre » c’est super ambigu. Déjà le économistes sont pas d’accords sur le terme « science », et chez les hétérodoxes, elle est pas neutre du tout. Mais tu mets entre parenthèse « (ou une activité humaine) » et là ça prend tout son sens. Franchement j’aurais pu m’abstenir (reflexe).

Ça met le doigt sur un vieux problème sémantique. C'est à la fois le phénomène et la discipline qui l'étudie. Mais :

- Pour les uns, l’économie (phénomène) est « formelle » et la « science économique » étudie  : le comportement humain face à la rareté. Il y a donc des lois universelles, une rationalité humaine « naturelle » face à cette rareté. Ça donne les libéraux (néo-classique, mainstream, orthodoxe = la majorité du corps des économistes, 100% de ceux qui passent à la télé) qui cherchent des lois. Et ce qui est naturel, par extension, c'est le marché ! L'économie est « à part » de l’organisation de la société : on l'étudie indépendamment. Et c'est pas neutre du tout, parce que ça dicte sa loi au reste des activités humaines.

- Pour les autres, qui ont une approche « substantive », on est toujours dans la référence à l’homme face à ses « besoins » (et pas la rareté forcément), mais on s'intéresse à la manière les sociétés s'organisent pour y subvenir (ex: qu'est-ce que telle société valorise comme richesse ?). Ça donne une approche historiquement située, qui tient compte des déterminations culturelles et de la diversité (qui peut par exemple s'organiser autour de la réciprocité et non du marché) qui n’est pas une « science » comme une « science dure » et qui n’a rien d’universelle. L'économie comme discipline est intégrée au sein des autres « sciences humaines et sociales », avec la socio, l'anthropo, l'histoire, etc. L'économie est un phénomène social.

Donc -> la science économique est pas neutre en ce qu’elle donne une image de l’homme réduite au marché, universelle et rationaliste.
Mais, l'économie politique (ou pour certains l'approche substantive) étudie la diversité des moyens pour s'organiser et faire face à la nécessité (économistes attérés par ex.)

Quant à l'oikonomía des grecs, elle est cantonnée à la domesticité (et de là vient l'« économe » qui gère le budget de la maison) et la notion se s'étend pas à la cité dans son ensemble (d’ailleurs, dans les cours d'économie qu'on donnait au lycée aux filles dans les années 60, on voyait comment soigner ses enfants, repasser, faire sa liste de courses et se protéger des MST !)

krodelabestiole a écrit :

j'aurais innocemment mis l'économie quelque part aux environs de la sociologie, avec des mathématiques et forcément un peu de science politique, le tout appliqué dans la pratique à l'étude des marchés et des capitaux.

Alors garde cette approche (mais sans la cantonner aux marchés et aux capitaux, mais aussi au don/contre-don, aux représentations collectives, à la réciprocité, etc.) c'est (à mon sens) la bonne (gravement minoritaire) !!


Seule alternative au bépo acceptée = stylo/papier.

Hors ligne

#58 Le 02/06/2017, à 19:14

Sub0

Re : Microsoft et le libre

Barnabé2 a écrit :

Vous ne sortirez jamais du système libéral, ja-mais, ça vous ennuie, mais c’est comme ça, vous pouvez essayer de vous sentir à côté ( le « libre », les coopératives ), ce n’est qu’une illusion, le marché vous rattrapera, vous pouvez rêver à un monde différent, pourquoi pas ? mais à votre âge c’est de l’utopie, je vous conseillerais bien un billet chez quelqu’un qui n’aime pas Windows au nord de la Corée, mais le climat n’est pas sain.

Alors, que faites vous chez Ubuntu ? dont le sponsor a récemment perdu patience avec le temps, face à des comportements tels que les vôtres, c’est bien aussi Arch, c’est sympa comme tout, et FreeBSD, mignon comme tout, vous serez entre vous, pas de contradicteur, en rang par deux et en silence, la belle vie quoi ! bon ça va pas être la foule comme chez Buntu, mais vaut mieux un petit chez soi n’est ce pas ?

Maintenant, pour les plus évolués, les plus tournés vers les autres, ceux qui acceptent l’idée qu’on puisse être bleu pâle ou rouge pâle, sans être dans la zone grise, vous pouvez rester chez Ubuntu, c’est beau pour du Linux, on s’y retrouve, ça s’installe bien, et tonton Windows va lui faire de la place chez lui, de la pub gratuite, qui l’eut cru ?


L’avenir devant lui Ubuntu, les autres je ne sais pas...

C'est cohérent ce que tu écris ? Je comprends rien à ce que tu racontes.

Le libéralisme économique c’est une invention qui a pas 200 ans.
Et c'est une utopie smile
D’ailleurs, ça marche pas (on l'était plus en 1890 qu’en 1960)
On faisait comment avant ?

Voilà, aucune réponse à nos remarques, aucun argument. Merci d’être repassé.

(je tourne sous Arch exclusivement, mais je vois pas le rapport)

Dernière modification par Sub0 (Le 02/06/2017, à 19:19)


Seule alternative au bépo acceptée = stylo/papier.

Hors ligne

#59 Le 02/06/2017, à 19:30

Barnabé2

Re : Microsoft et le libre

Un petit cours de politique élémentaire, vous en avez besoin, le principal est là.


« Tous les problèmes que les socialistes se proposaient, les visions cosmogoniques, la rêverie et le mysticisme écartés, peuvent être ramenés à deux problèmes principaux.
Premier problème : Produire la richesse.
Deuxième problème: La répartir.
Le premier problème contient la question du travail. Le deuxième contient la question du salaire. Dans le premier problème, il s'agit de l'emploi des forces. Dans le second, de la distribution des jouissances. »

On notera que Hugo parle déjà au 19 ème siècle de rêverie et de mysticisme.


« L'Angleterre résout le premier de ces deux problèmes. Elle crée admirablement la richesse; elle la répartit mal.
Cette solution qui n'est complète que d'un côté la mène fatalement à ces deux extrêmes: opulence monstrueuse, misère monstrueuse. Toutes les jouissances à quelques-uns, toutes les privations aux autres, »

Beaucoup d’évolution depuis cette époque ? Un peu quand même, grâce à la politique et au militantisme, et pas grâce à des gesticulations, agitations dans un domaine technique récent.


Premier problème : Produire la richesse...

Dernière modification par Barnabé2 (Le 02/06/2017, à 20:24)


Ubuntu 16.04 LTS

Hors ligne

#60 Le 02/06/2017, à 19:40

krodelabestiole

Re : Microsoft et le libre

hébé, c'est un sacré foutoir ! ^^

ok en tout cas c'est hyper intéressant de voir comme ça englobe des approches drastiquement différentes, et ça explique en grande partie le comportement dogmatique insupportable des économistes médiatiques.


Sub0 a écrit :

Alors garde cette approche

oui enfin je peux (malheureusement ^^) pas décider du sens que doit avoir le mot "économie". mais à l'avenir j'aurai mieux en tête la diversité des significations du terme.

merci beaucoup pour cette réponse détaillée !

Hors ligne

#61 Le 02/06/2017, à 19:46

krodelabestiole

Re : Microsoft et le libre

Barnabé2 a écrit :

Elle crée admirablement la richesse; elle la répartit mal.

tu veux dire que les esclaves étaient mal répartis ?

Hors ligne

#62 Le 02/06/2017, à 19:46

libc6

Re : Microsoft et le libre

Barnabé2 a écrit :

c’est sympa comme tout, et FreeBSD, mignon comme tout, vous serez entre vous, pas de contradicteur, en rang par deux et en silence, la belle vie quoi !

Yep ! Mon psy m'a caractérisé de asocial. Je suis un solitaire avec mon chat et FreeBsd big_smile

Barnabé2 a écrit :

Un peu quand même, grâce à la politique et au militantisme, et pas grâce à des gesticulations, agitations dans un domaine technique récent.

C'est pour cela qu'est évoqué, suite à une saturation du «peuple», la moralisation de la vie politique. Tu ne peux pas louper le sujet... MAcron fut élu grâce à la posture anti-Marine, pas de gloire, ni de reconnaissance. D'ailleurs, grâce au suffrage exprimé, une simple logique mathématique suffit à démontrer qu'il est déjà bien seul, le roitelet ! Ceci étant, tu possèdes une instruction bien supérieure àla nôtre qui t'ouvre évidemment une compréhension bien supérieure...
https://www.google.fr/search?q=moralise … e&ie=UTF-8

Donc tu vois, les moralisateurs dans ton genre, honnêtement, ça m'en fait bouger une sans pour autant titiller la seconde. Les yakas, faucons sont bons pour la théorie mais en réalité, la pratique c'est quand tout fonctionne mais que tu ne comprends pas pourquoi, ouais, c'est cool.
Tu cites Hugo, pas mal, moi c'est Karl Marks, il explique comment le capitalisme s'est construit, grâce notamment à la plus-value. Son approche vaut celle de Hugo et ce n'est que des Maths ! Enfin, depuis quand une entreprise à obligation de dégager des bénéfices ? Dis nous voir stp !
Que ta science nous illumine de son savoir et de sa pertinence.
Amen !

Dernière modification par libc6 (Le 02/06/2017, à 19:51)


FreeBSD et Devuan... That's all
No SystemD User \ö/

Hors ligne

#63 Le 02/06/2017, à 19:59

Sub0

Re : Microsoft et le libre

Barnabé2 a écrit :

Un petit cours de politique élémentaire, vous en avez besoin, le principal est là.


« Tous les problèmes que les socialistes se proposaient, les visions cosmogoniques, la rêverie et le mysticisme écartés, peuvent être ramenés à deux problèmes principaux.
Premier problème : Produire la richesse.
Deuxième problème: La répartir.
Le premier problème contient la question du travail. Le deuxième contient la question du salaire. Dans le premier problème, il s'agit de l'emploi des forces. Dans le second, de la distribution des jouissances. »

On notera que Hugo parle déjà au 19 ème siècle de rêverie et de mysticisme.


« L'Angleterre résout le premier de ces deux problèmes. Elle crée admirablement la richesse; elle la répartit mal.
Cette solution qui n'est complète que d'un côté la mène fatalement à ces deux extrêmes: opulence monstrueuse, misère monstrueuse. Toutes les jouissances à quelques-uns, toutes les privations aux autres, »

Beaucoup d’évolution depuis cette époque ? Un peu quand même, grâce à la politique et au militantisme, et pas grâce à des gesticulations, agitations dans un domaine technique récent.



Premier problème : Produire la richesse...

Visiblement tu ne comprends pas bien tes propres citation (et citer du Hugo, qui n’est pas franchement connu pour ses travaux en économie, c’est un peu faible).

Ce « problème » est exactement le même au fondement de la pensée libérale et utilitariste (Say, Smith, Ricardo, Malthus, Bentham, Townsend) tout autant que du socialisme: la production de la richesse et sa répartition. Et l’autre problème qui a traversé tout le XIXème en Angleterre c'est la pauvreté.

Pas de grande opposition sur la question de la production. De grandes divergences sur la répartition.

Je ne comprends pas bien non plus pourquoi tu tiens tant à faire des libristes des communistes : les « libristes » sont variés, et les pionniers du net sont au passage essentiellement traversés par une opposition entre libéraux et libertariens... (au passage, je suis pas marxien et visiblement tu ne le connais pas).

Je vois pas le rapport avec un « domaine technique récent »...
Tu parles de quoi ? de l'informatique libre, ou de macroéconomie ?

En tous cas, t'aurais besoin de cours d'économie politique de base, d'histoire des faits économiques, et de sciences politiques.
Parce que là, sérieux, ça vole très bas.

libc6 a écrit :

Yep ! Mon psy m'a caractérisé de asocial. Je suis un solitaire avec mon chat et FreeBsd big_smile

Merde...j’ai plus de chat et je suis sous Arch...
Je suis même plus asocial alors ? Je dois tester *BSD ?

libc6 a écrit :

Enfin, depuis quand une entreprise à obligation de dégager des bénéfices ? Dis nous voir stp !

Euh...depuis qu’une entreprise a besoin de ressources pour se financer, non ?
Depuis l'invention de l'entreprise ?

Dernière modification par Sub0 (Le 02/06/2017, à 20:01)


Seule alternative au bépo acceptée = stylo/papier.

Hors ligne

#64 Le 02/06/2017, à 20:02

Sub0

Re : Microsoft et le libre

Quand a « produire la richesse », je serais curieux que tu nous expliques ce qu’est la richesse ?


Seule alternative au bépo acceptée = stylo/papier.

Hors ligne

#65 Le 02/06/2017, à 20:25

Barnabé2

Re : Microsoft et le libre

Suite.


" Le communisme et la loi agraire croient résoudre le deuxième problème. Ils se trompent. Leur répartition tue la production. Le partage égal abolit l'émulation; et par conséquent le travail. C'est une répartition faite par le boucher, qui tue ce qu'il partage. Il est donc impossible de s'arrêter à ces prétendues solutions.

Tuer la richesse, ce n'est pas la répartir.

Les deux problèmes veulent être résolus ensemble pour être bien résolus "


Dur ! dur !

Dernière modification par Barnabé2 (Le 02/06/2017, à 20:28)


Ubuntu 16.04 LTS

Hors ligne

#66 Le 02/06/2017, à 20:27

ares

Re : Microsoft et le libre

Barnabé2 a écrit :

En vérité, certains rescapés du gauchisme, de l’écologie, ou de l’extrême droite, donc un fatras idéologique sans queue ni tête, tourné souvent vers l'utopie, ont adopté une démarche contestataire uniquement lisible sur ce type de forum, ce qui est stérile et dont tout le monde se fout royalement.

Tiens j'apprends que je fais probablement partie des « rescapés du gauchisme, de l’écologie, ou de l’extrême droite », bref ! Le truc genre : « fatras idéologique sans queue ni tête, tourné souvent vers l'utopie » !


Sortie du noyau Linux 4.11 a écrit :

Au classement par pays, c’est encore la Chine qui a le plus contribué à cette version, avec 975 correctifs (7,66%), suivie par l’Allemagne : 960 correctifs (7,54%) et les États‐Unis : 686 (5,39%). Un total de 40 nations ont participé par leurs travaux à ce noyau, dont la France avec 480 correctifs (3,77%).
Source : https://linuxfr.org/news/sortie-du-noyau-linux-4-11

En économie je suis une brelle, mais quand 40 nations participent au noyau "Linux", je pense qu'économiquement ces nations produise une richesse et merci a eux j'en profite aussi comme beaucoup d'autre ici.


Alors même si « l'oikonomía* » c'est pas mon truc, le "gaucho-ecolo-pas-extrème-droite t'invite à revoir ta "culture générale" et tes cours d'économie !

*Merci Krodelabestiole, Sub0 pour vos HS smile


«Quiconque s'agenouille devant Dieu se façonne à se prosterner devant un roi.» (Joseph Joubert / 1754-1824)
Consensus religieux

Hors ligne

#67 Le 02/06/2017, à 20:30

Sub0

Re : Microsoft et le libre

Barnabé,

?

Citation de ? Hugo ?

Et TOI, tu PENSES quoi ? Quel(s) argument(s) économique(s) tu apportes ? En dehors des auteurs que tu manipules comme des arguments d’autorité (mais qui n'en sont pas, tu les comprends mal).

Je réitère (juste pour le fun de constater que tu n’as aucune réponse) :
- de quoi parles-tu ? (je vois de moins en moins)
- quel(s) rapport(s) entre le logiciel libre et le communisme ?
- Pourquoi tu opposes le marché au communisme ? Tout est marché ? Pas de non-marchand en dehors du communisme ? Mais au fait, c'est quoi le libéralisme ?
- Qu'est-ce que la richesse ?

Tu pourrais aussi citer Tocqueville à la constituante...c’est un beau texte. Mais est-ce que ça fait avancer le sujet ?

Dernière modification par Sub0 (Le 02/06/2017, à 20:42)


Seule alternative au bépo acceptée = stylo/papier.

Hors ligne

#68 Le 02/06/2017, à 21:15

libc6

Re : Microsoft et le libre

Barnabé2 a écrit :

Tuer la richesse, ce n'est pas la répartir.

Toujours dans Hugo, c'est bien, c'est bô !
https://www.ibibliotheque.fr/les-misera … le/page612

Alors la politique que tu évoquais et toutes ses chimères s'effondrent. En effet, la centralisation de l’État le rend d’autant plus vulnérable aux influences corruptrices , notamment celles des intérêts économiques.
L’État a été en grande partie capturé par les grandes entreprises et la finance, avec pour résultat une forme corrompue de gouvernance que j’appelle le duopole Marché/État , une alliance étroite entre factions économiques et politiques sous le signe du culture de la croissance et de l’intégration aux marchés globalisés.
Mais cette vision est en train d’imploser sous tes yeux. Elle ne peut plus se justifier par la prospérité et les opportunités qu’elle prétendait apporter.
Tiens un coup de Karl Marx: « Un homme qui ne dispose d'aucun loisir, dont la vie tout entière, en dehors des simples interruptions purement physiques pour le sommeil, les repas, etc., est accaparée par son travail pour le capitaliste, est moins qu'une bête de somme. C'est une simple machine à produire la richesse pour autrui, écrasée physiquement et abrutie intellectuellement. Et pourtant, toute l'histoire moderne montre que le capital, si on n'y met pas obstacle, travaille sans égard ni pitié à abaisser toute la classe ouvrière à ce niveau d'extrême dégradation. »
«L'argent, dans la société capitaliste, est le seul signe de puissance, et le seul besoin. Les hommes luttent pour l'argent. Il est l'objet de toutes les convoitises. Or l'argent est une pure abstraction. L'argent coupe de la réalité du monde, et en même temps devient l'unique vecteur pour pouvoir agir sur lui. La société de l’argent est une aliénation surtout pour ceux à qui il est pris, mais aussi pour ceux qui le prennent.»

* sources: Wikipédia

À Sub0: Si tu cliques sur mon lien, tu auras fort logiquement la réponse du troll big_smile
Sinon , ouh là là, sur Arch, c'est pas bien mais très honnêtement, Barnabé2 devrait nous départager big_smile. Moi j'ai un chat, deux chiens,  et suis parfaitement intégré, en fait. J'ai une vie sociale, un travail, une famille, des amis, je consomme... Vraiment, je ne comprends pas Barnabé2, je ne tue pas la richesse en utilisant FreeBsd...
Les trolls ont du temps à perdre

Dernière modification par libc6 (Le 02/06/2017, à 21:16)


FreeBSD et Devuan... That's all
No SystemD User \ö/

Hors ligne

#69 Le 02/06/2017, à 21:16

krodelabestiole

Re : Microsoft et le libre

puis cette vieille quiche de hugo... tu veux pas citer du la fontaine tant que t'y es ?

Hors ligne

#70 Le 02/06/2017, à 21:38

Compte anonymisé

Re : Microsoft et le libre

Purée ce dialogue de sourds yikes !

#71 Le 03/06/2017, à 04:01

krodelabestiole

Re : Microsoft et le libre

libc6 a écrit :
krodelabestiole a écrit :

c'est le défilé aujourd'hui...

D'autiste, oui smile!

ceci dit y a très peu d'autistes qui exploitent des gamins dans des mines d'uranium au niger ou de cobalt au congo, ou qui détruisent des forêts en indonésie au mépris des espèces qui y vivent pour gaver leur nutella d'huile de palme, qui essaient de faire "vivre" 1000 cochons dans un hangar de 500m² ou qui trouve très bien et juste que les humains les plus pauvres de la planète n'aient pas accès à l'eau potable et crèvent la gueule ouverte (la liste est longue je pourrais malheureusement remplir 500 pages comme ça).

y a qu'une catégorie d'êtres vivants qui fait tout ça, trouve que c'est très bien et qu'il faut persévérer dans cette voie, alors que même en dehors du fait qu'elle ruine des vies et des environnements, et de manière purement mathématique, c'est une impasse à moyen terme dès qu'on considère la limite des ressources à notre disposition. c'est la catégorie des gens pour qui la seule et unique valeur digne d'être considérée dans les organisations et les activités humaines est l'argent qui en sera dégagé (et en particulier celui qui atterrira dans leurs porte-monnaie).


jojo81 a écrit :

Purée ce dialogue de sourds yikes !

ce thread est un appel au troll dès son titre. franchement je suis plutôt étonné d'avoir pu y échanger des informations de qualité (mais c'est pas grâce à toi ceci dit ^^).

Dernière modification par krodelabestiole (Le 03/06/2017, à 04:06)

Hors ligne

#72 Le 03/06/2017, à 05:48

Barnabé2

Re : Microsoft et le libre

krodelabestiole a écrit :

ceci dit y a très peu d'autistes qui exploitent des gamins dans des mines d'uranium au niger ou de cobalt au congo, ou qui détruisent des forêts en indonésie au mépris des espèces qui y vivent pour gaver leur nutella d'huile de palme, qui essaient de faire "vivre" 1000 cochons dans un hangar de 500m² ou qui trouve très bien et juste que les humains les plus pauvres de la planète n'aient pas accès à l'eau potable et crèvent la gueule ouverte (la liste est longue je pourrais malheureusement remplir 500 pages comme ça).



Je préfère quand même  ce genre d’interventions, là ce n’est pas de l’utopie ( pas encore entendu la définition exacte, évidemment ), c’est de l’angélisme probablement, mais peut être aussi de la compassion pour autrui, respectable si sincère.

Vous savez, l’homme n’est pas un mauvais cheval, c’est la promiscuité qui le rend un peu nerveux, et comme dit Hugo ou d’autres, Montesquieu, Rousseau, la misère cotoyant l’opulence lui fait faire bien des horreurs.
Mais la cupidité du patronat est le moteur du capitalisme, libéralisme, « mondialisme », appelez ça comme vous voulez, ce système horripilant qui donne à manger tous les jours à des milliards d’humains, ça ne vous plait pas mais c’est comme ça et vous n’allez pas en sortir, déjà parce que l’autre alternative, le communisme, c’est cuit, au passage si l’état ( voir définition ) ne gère pas l’économie en totalité, en majeure partie ou totalement c’est le patronat qui le fait, y a rien d’autre… ou c’est blanc ou c’est noir, revoir Hugo plus haut.


Mesdames, messieurs les adversaires du grand capital, pour combattre le mal… éloignez vous donc de votre clavier, militez pour la répartition chère à Hugo, faites de la politique ou du syndicalisme.

Rappel :

La droite > ceux qui veulent conserver, mue par l’égoïsme et l’élitisme.
La gauche > ceux qui veulent acquérir, répartir, ils représentent le progressisme, depuis la Convention on sait qu’ils ne sont pas obligatoirement des démocrates.

Allez y ! changez le votre prochain… mais c’est difficile, je suis certain que vous n’aimez pas la difficulté, n’oubliez pas que le grand capital est souvent anglo-saxon donc protestant, certains d’entre vous qui n’y sont pas ont un peu de compassion pour autrui, pas le protestant ( voir Weber ) qui n’est pas un optimiste comme Voltaire, il profite sans vergogne ou accepte son sort, et pour garder notre place face à ces gens, et donc donner du travail aux français, il faut réduire les coûts, trouver des parts de marché, alors si on avait en France une dizaine de Windows, ou Linux  ouverts sur le monde réel... ça ne serait pas si mal.


Vous ne croyez pas ?

Dernière modification par Barnabé2 (Le 03/06/2017, à 06:20)


Ubuntu 16.04 LTS

Hors ligne

#73 Le 03/06/2017, à 07:54

krodelabestiole

Re : Microsoft et le libre

je vais passer sur les affirmations péremptoires à côté de la plaque, les approximations, les visions dichotomiques étriquées et la condescendance générale, et essayer de voir ce qui fait un peu de sens dans ton message.


Barnabé2 a écrit :

pour garder notre place face à ces gens, et donc donner du travail aux français, il faut réduire les coûts, trouver des parts de marché

voici quelques affirmations, si tu penses que l'une d'entre elle est fausse je te laisse le soin de le démontrer :

- nous produisons trop relativement à nos besoins (de toute la nourriture pêchée, cueillie, tuée, nous ne mangeons qu'une fraction minoritaire) : nous produisons chaque jour de quoi nourrir plusieurs fois la population mondiale.
- le travail est de moins en moins nécessaire à l'humanité (c'est à dire que le temps de travail individuel nécessaire à notre subsistance a été réduit drastiquement ces deniers siècles et continue à l'être grâce - ou à cause visiblement pour certains - à l'automatisation des tâches).
- l'existence du chômage est liée au fait que le travail n'est plus si nécessaire.
- la logique selon laquelle il faut produire et consommer toujours plus afin de "générer" des emplois engendre des coûts environnementaux lourds, ainsi que des aberrations pratiques (obsolescence programmée, création de "besoins" inutiles, etc.).

ce "besoin de créer du travail" est un illogisme forcené et un mythe très ancré, né d'un raccourci entre une organisation sociale qui impose d'un côté que l'argent soit nécessaire à la survie, et de l'autre que le seul moyen d'obtenir ledit argent soit via le travail. et ce protocole contient une extrême violence en soit, puisqu'il sous-entend que si on ne travaille pas, on meurt.
mais sur un plan théorique, rien n'impose cela, et ces axiomes peuvent très bien être remis en question dans le cadre d'une recherche visant à proposer d'autres formes d'organisation sociale, ou d'organisation du travail en particulier.
celle-ci par exemple :
https://www.youtube.com/watch?v=uhg0SUYOXjw

un point que je trouve important aussi, c'est que toutes tes affirmations sont réduites à des considérations financières. et tu oublies de le préciser. malheureusement je crois que tu oublies aussi de le garder en tête.

Dernière modification par krodelabestiole (Le 03/06/2017, à 10:35)

Hors ligne

#74 Le 03/06/2017, à 08:21

krodelabestiole

Re : Microsoft et le libre

l'intelligence artificielle qui arrive a déjà commencé à engendrer une Nième révolution industrielle.

avec les voitures autonomes on aura dans un avenir proche plus besoin de routier, de taxi, de chauffeur ou de transporteur de quoi que ce soit.
plus personne à la caisse des supermarchés, plus personne au stockage en rayon, plus personne à la poste. bientôt les moissonneuses batteuses autonomes aussi.
le travail de bureau encore sera touché de plus en plus avec en premier les gens qui remplissent les tâche les plus simples à automatiser et puis de plus en plus large.
la liste n'est pas exhaustive je pense que tous les secteurs seront touchés.

qu'est-ce que tu proposes comme solution ? le seul moyen de survie serait que le monde entier aille travailler comme ingénieur chez google ?

c'est l'état qui est sensé régir le monde du travail et accompagner ces transitions.
mais qu'est-ce qu'on nous propose comme réforme du code du travail ? de travailler plus. allonger le temps de travail dans la semaine et dans la vie afin de rester "compétitif".
et pourrir l'humanité et la planète au maximum au passage.
compétitif avec quoi ? et pour quoi faire ? on ne le précise même plus tant l'idée est diffusée comme un dogme.

on peut difficilement trouver plus bas du front et à côté de la plaque. mais le medef a envie de racler le fond de la casserole.

Dernière modification par krodelabestiole (Le 03/06/2017, à 10:37)

Hors ligne

#75 Le 03/06/2017, à 11:09

Barnabé2

Re : Microsoft et le libre

krodelabestiole a écrit :

mais qu'est-ce qu'on nous propose comme réforme du code du travail ? de travailler plus. allonger le temps de travail dans la semaine et dans la vie afin de rester "compétitif".
.


Un peu de politique intérieure.

Ce gouvernement Macron a peut être raison, ça vaut le coup d'essayer, il faut mettre un peu d'huile dans les rouages de la négociation au moins dans les PME, et ne pas rester indéfiniment pris en otage par des organisations à caractère collectiviste ou gauchiste.

La hiérarchie des normes ça va bien cinq minutes, si une PME n'arrive plus à équilibrer son budget avec une durée de travail hebdomadaire de 35 h, les salariés pourront négocier une augmentation des heures travaillées sans perte de salaire en vue de conserver leurs emplois, et si ça ne plaît pas à monsieur le grand délégué syndical ce n'est pas grave, évidemment il faudra demander des garanties quant au bilan réel de l'entreprise.

1 la production continue, Hugo est content.
2 la négociation a lieu, on n'est pas dans une dictature communiste qui répartit théoriquement bien, mais ne produit  pas grand-chose et décide de tout, Hugo toujours content.
3 le processus est démocratique, puisque les ordonnances c'est dans la Constitution, comme le 49-3.


Quel beau pays on a, malgré les attentats, la vague fascisante mondiale, on garde la République, l'économie libérale, la négociation, et donc on répartit ce qui peut… être réparti, Hugo content.

Dernière modification par Barnabé2 (Le 03/06/2017, à 11:11)


Ubuntu 16.04 LTS

Hors ligne